Choisir le bon terminal de paiement pour encaisser ses clients

Depuis la pandémie, la carte bancaire est devenue plus que jamais le moyen de paiement le plus utilisé par les Français. Pour suivre le rythme et encaisser rapidement les clients, les professionnels sont obligés de se procurer des terminaux de paiement électronique adéquats.  Mais face à la multiplicité des offres sur le marché, il est facile de s’y perdre. Comment faire pour se décider entre plusieurs TPE ?

 

Choisir le modèle adapté à l’activité professionnelle

 Pour permettre aux professionnels d’encaisser en toute sécurité les paiements des clients, les lecteurs de cartes bancaires se sont multipliés. Aujourd’hui, les banques ne sont plus les seules à en proposer. Des entreprises spécialisées ont fait leur apparition et proposent des TPE sans banque. Pour choisir la meilleure solution pour encaisser ses clients, des comparaisons s’imposent.

Comparer les différents types de lecteurs de cartes

Les solutions de paiement destinées à encaisser les clients en ligne ou en boutique physique se déclinent sous plusieurs modèles, et il est nécessaire de choisir celle la plus adaptée à son activité.

Parmi elles, il y a :

  • Le TPE classique qui est fixe et qui est connecté aux serveurs des banques : ce modèle se destine à être utilisé au comptoir et convient à une boutique physique.
  • Le TPE mobile qui nécessite un Wifi, une puce intégrée ou la technologie Bluetooth : ce modèle convient aux commerçants qui se déplacent régulièrement, qui ont une activité saisonnière ou qui ont un petit chiffre d’affaires.
  • Le TPE autonome qui est très utilisé pour les parkings, billetteries… il se compose souvent d’un écran tactile.
  • Le lien de paiement qui transforme sa tablette ou son mobile en solution d’encaissement.

Vérifier le mode de fonctionnement

Les fournisseurs de TPE rivalisent d’idées pour encaisser plus rapidement et simplement ses clients :

  • Certaines solutions incluent un compte pro et nécessitent un smartphone, une tablette ou même un ordinateur en guise d’outil d’encaissement,
  • D’autres utilisent une application qui génère un lien de paiement, un QR code, un email ou un SMS,
  • D’autres encore nécessitent la création d’un compte auprès du fournisseur.

Réduire les frais bancaires

Recourir à un terminal de paiement a un coût. C’est sans doute la raison pour laquelle certains professionnels décident de ne pas s’en procurer.

D’ailleurs, accepter des paiements par chèque ou par carte bancaire ne figure pas parmi les obligations légales pour un commerçant. Toutefois, la carte de paiement est le moyen le plus utilisé pour payer ses achats. Il serait donc dommage de s’en priver. Aujourd’hui, même une baguette de pain se règle par carte.

Ceux qui pendant longtemps ont refusé le paiement par CB, l’expliquaient par les frais trop importants prélevés par la banque. Désormais, les Fintech changent la donne.

Exit, les frais de location, additionnés à ceux de transaction. Désormais, les TPE s’achètent à un prix très raisonnable et la tarification est bien plus attractive qu’avant.

A titre d’exemple, l’achat d’un terminal de paiement mobile peut se faire dès 15€ et les frais sur les transactions démarrent dès 1,16%.

 

Comparer les coûts

Les coûts d’un TPE varient selon le modèle et la grille tarifaire de son fournisseur :

  • En général, les applications à télécharger sont gratuites. Les TPE fixes et mobiles font cependant l’objet d’un coût d’acquisition.
  • Bon nombre d’établissements ne facturent aucuns frais d’abonnement.
  • La plupart des fournisseurs prélèvent des commissions. Leur montant varie selon le mode de paiement : par carte, paiement mobile, lien de paiement, transaction physique, vente à distance. Certains établissements proposent des coûts dégressifs en fonction du nombre de transactions réalisées dans le mois.

Favoriser l’achat ou la location

Mis à part les TPE en ligne, les outils d’encaissement physiques sont disponibles soit à l’achat soit à la location. Avant de sauter le pas et acheter un terminal, il est conseillé de faire le point sur ses besoins pour définir l’offre qui correspond le mieux à l’activité.

 

Pour la location, plusieurs éléments sont à noter :

  • Les tarifs diffèrent selon le modèle et la formule,
  • Les banques calculent généralement leurs frais à partir du nombre de transactions,
  • Les entreprises spécialisées peuvent prélever des frais de dossier et des frais de connexion,
  • La location peut être fixe de manière mensuelle ou hebdomadaire,
  • Les prix sont en principe élevés pour une location de courte durée.

 

Quant à l’achat de nouveaux TPE, les prix peuvent aller jusqu’à 350€. Les offres sont pour la plupart sans abonnement ni engagement.

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Logiciels.Pro
Logo
Créer un nouveau compte
Réinitialiser le mot de passe
Comparer
  • Total (0)
Comparer
0