Logiciels.Pro > Logiciels SaaS > Actualité Logiciels > Définition SaaS : qu’est-ce que c’est ? Avantages, Inconvénients, Exemples

Définition SaaS : qu’est-ce que c’est ? Avantages, Inconvénients, Exemples

Définition SaaS : avantages, inconvénients, exemples
Définition SaaS : avantages, inconvénients, exemples

Définition SaaS / Qu’est-ce qu’un logiciel SaaS ? / Qu’est-ce qu’une application cloud ? Présentation des avantages et des inconvénients, schéma explicatif du fonctionnement, modèles économiques et principaux éditeurs SaaS en France et dans le monde … Tout l’information pour comprendre l’adoption massive des logiciels SaaS par les entreprises et les professionnels !

Logiciels SaaS : définition et exemples

Un logiciel SaaS est une application hébergée sur un serveur, accessible et utilisable à distance (via un navigateur Internet par exemple). Contrairement à un logiciel traditionnel, il n’est donc pas installé sur un ordinateur, ce qui offre de nombreux avantages (prix, accessibilité, sécurité, fonctionnalités…).

Les logiciels SaaS (logiciels en tant que service / Software as a Service) sont de plus en plus utilisés par les entreprises (CRM, vente, emailing…) comme par les particuliers (messagerie, partage de fichiers…), et tous les éditeurs (Microsoft, Adobe, Salesforce…) proposent aujourd’hui des applications SaaS.

Le logiciel en mode SaaS est une révolution pour les entreprises et pour les utilisateurs : il est moins cher, accessible depuis n’importe quel appareil, offre toujours plus de flexibilité, de fonctionnalités, de personnalisation …

Il existe aujourd’hui des progiciels pour tous les types d’entreprises (TPE, PME…), tous les secteurs d’activité (industrie, services…), tous les métiers (comptabilité, marketing, commercial…), et tous les besoins (communication, sécurité, travail collaboratif…). Les exemples de fournisseurs de SaaS les plus connus sont Google, Microsoft, Salesforce, SAP, Oracle …

Le SaaS est aussi connu sous les appellations de progiciel, cloud computing, logiciel à la demande, ASP (Application Service Provider / Fournisseur de services d’applications), ou encore logiciel hébergé.

Outre le SaaS (qui virtualise le logiciel), le cloud computing comprend également l’IaaS (infrastructure as a service, qui virtualise le matériel informatique), le PaaS (plateform as a service, hébergement d’outils logiciels et matériels de développement d’applications), le DaaS (desktop as a service, accès à un bureau virtuel VDI), le XaaS (everything as a service, regroupe tous les produits et outils aaS) …

SaaS Définition : qu’est-ce que c’est ? Avantages et Inconvénients

Quels sont les avantages du SaaS ?

Avantage n°1 : Un logiciel SaaS est souvent gratuit

La plupart des logiciels SaaS offrent une version gratuite, certes limitée dans le temps ou dans les fonctionnalités, mais qui permet de tester avant d’acheter. Il est par exemple possible de tester des dizaines de CRM en SaaS, d’y importer des données, de les personnaliser (…) avant de choisir celui qui convient le mieux !

Avantage n°2 : Le SaaS permet de réduire les couts

Les entreprises (TPE, PME, grands groupes) n’ont plus besoin d’installer des logiciels sur les ordinateurs de leurs salariés / sur un serveur interne, ce qui permet de réduire le cout des licences, de l’installation, du support informatique, de la maintenance … Un logiciel SaaS est disponible sous la forme d’un abonnement mensuel, et son prix sera proportionnel au nombre d’utilisateur et / ou au nombre de fonctionnalités débloquées.

Avantage n°3 : Le SaaS s’adapte à tous types d’entreprises

Auto-entrepreneurs, TPE, PME, ETI, grands groupes … un logiciel en ligne peut être utilisé par 1, 10, 100, 1000 salariés. Un salarié en plus ou en moins dans l’entreprise ? Il suffit de quelques clics pour ajouter / supprimer une licence ! L’abonnement mensuel permet d’adapter l’offre à la demande très facilement, et donc de ne payer que ce qui est utilisé !

Avantage n°4 : Le SaaS se déploie rapidement

Un stagiaire pendant quelques mois ? Une période de forte croissance ? Il fallait auparavant acheter une licence, puis installer le logiciel, le mettre à jour, le configurer… Un logiciel en tant que service est déjà déployé sur un serveur distant : il suffit d’un clic pour le rendre accessible à un nouvel utilisateur, et d’un clic pour en supprimer l’accès !

Avantage n°5 : Le SaaS s’adapte aux besoins des utilisateurs

Les logiciels SaaS s’adaptent aux besoins de leurs utilisateurs (marketing, vente, comptabilité…) et aux besoins des entreprises (industrie, service, commerce…) en proposant des fonctionnalités et services supplémentaires disponibles en option. Ces « briques logicielles » permettent de rentabiliser au maximum l’utilisation d’un logiciel !

Avantage n°6 : Le SaaS est évolutif

Les éditeurs proposaient au mieux une nouvelle version d’un logiciel chaque année, avec de nouvelles fonctionnalités, et donc une nouvelle licence à payer pour en bénéficier. Mais ça, c’était avant. Avec le SaaS, le logiciel est en permanence amélioré par l’éditeur, en toute transparence pour le client, qui bénéficie ainsi des toutes les améliorations gratuitement (ou via une option payante). Les mises à jours sont automatiques et ne nécessitent aucune maintenance.

Avantage n°7 : Le SaaS est accessible partout, tout le temps

On peut accéder à un logiciel SaaS partout (lieu de travail, domicile, étranger…), tout le temps (jour et nuit, dimanche et jours fériés…), et depuis tous types de terminaux (ordinateur, smartphone, tablette…). Un commercial sur la route, un directeur financier en vacance, un salarié en télétravail : ils peuvent tous accéder à leurs logiciels pourvu qu’ils aient une connexion à Internet !

Avantage n°8 : Le SaaS nécessite moins de maintenance

La maintenance informatique, la plaie des logiciels traditionnels… Une nouvelle mise à jour de Windows et plus rien ne fonctionne… C’est de l’histoire ancienne avec le SaaS car tout est hébergé dans le cloud : c’est donc au prestataire de s’assurer que tout fonctionne.

Avantage n°9 : Le SaaS apporte plus de sécurité

Un logiciel SaaS est en théorie plus sûr qu’un logiciel classique. Les données sont cryptées, les serveurs sécurisés, les données sont redondantes, le tout est accessible uniquement via un identifiant et un mot de passe…

Avantage n°10 : Le SaaS est un logiciel ouvert

Un logiciel classique étant installé sur un ordinateur, il est forcément difficile de le faire communiquer avec d’autres ordinateurs et d’autres logiciels. Un logiciel SaaS est beaucoup plus ouvert ! Des API (extensions, plugins) permettent d’échanger et de synchroniser des données en un clic, par exemple entre le service de production, la force commerciale, le service marketing, le comptable, la banque …

Avantage n°11 : Le SaaS permet une bonne visibilité budgétaire

Le SaaS, disponible sous forme d’abonnement mensuel ou annuel, permet à l’entreprise d’avoir une bonne visibilité sur son budget informatique. Un logiciel avec licence représente quand à lui un investissement conséquent, et donc une immobilisation.

Avantage n°12 : Le SaaS est un marché très concurrentiel

Apparue avec Internet, la technologie SaaS est donc encore très jeune et elle évolue très rapidement. Outre les éditeurs traditionnels, de nombreuses startups se sont lancées sur ce marché, et la concurrence est rude ! Le client final a souvent le choix entre dix, vingt solutions (parfois beaucoup plus !) ce qui pousse les éditeurs à proposer toujours plus de fonctionnalités et/ou à tirer les prix vers le bas. Le choix est large, il est très facile de changer de prestataire !

Avantage n°13 : Le SaaS en français

Les grands éditeurs de logiciels sont américains, et beaucoup de logiciels traditionnels ne sont disponibles qu’en anglais. Le SaaS a permis l’apparition de beaucoup d’acteurs français, proposant des logiciels SaaS 100% made in France. Par ailleurs, beaucoup de logiciels SaaS sont multilingues, et donc disponible en français, anglais, allemand, espagnol, chinois…

Avantages n°14 : Les autres avantages du SaaS

Le SaaS permet de réaliser des économies sur l’achat informatique (en général, un « vieil » ordinateur suffit), sur la facture électrique (il consomme moins de ressources), sur la formation des utilisateurs (via la doc à distance, les forums et tutos) … En cas de sinistre (incendie des bureaux, vol ou perte d’un ordinateur) les données sont intactes et le progiciel opérationnel. Les logiciels SaaS sont plus récents, dotés d’interfaces plus claires et intuitives, donc plus simples d’utilisation. Le SaaS facilite le travail des grandes entreprises, souvent implantées dans plusieurs pays et continents.

Quels sont les inconvénients du SaaS ?

Inconvénient n°1 : Il faut faire confiance à un prestataire extérieur

L’entreprise ne maitrise quasiment plus rien d’un point de vue informatique et doit donc faire confiance à son fournisseur. Un grand nom (Amazon, Google, Microsoft) rassure mais personne n’est à l’abri d’une panne / d’une attaque malveillante !

Inconvénient n°2 : Les données de l’entreprise sont dans le cloud

Si le logiciel est hébergé dans le cloud, les données le sont également : les données de vos fournisseurs, de vos clients, les factures … Il est donc toujours souhaitable de faire une sauvegarde locale de vos données stratégiques.

Inconvénient n°3 : Le serveur n’est sans doute pas en France

Les grands éditeurs de logiciels sont américains, leurs serveurs principaux sont d’abord basés aux Etats Unis, c’est donc la législation locale qui prime en cas de problème. Des serveurs secondaires sont la plupart du temps basés hors de France, pour des raisons de couts (Irlande, Chine…), mais certains acteurs s’inquiètent de la localisation des données et s’engagent à les stocker uniquement en France.

Inconvénient n°4 : L’accès nécessite une connexion Internet

Il faut avoir une connexion Internet pour accéder à un logiciel hébergé à distance, c’est évident. Il faut donc veiller à la qualité et au débit de cette connexion pour travailler tranquillement. D’autre part un accès nomade n’est pas aussi bien sécurisé qu’un accès en entreprise.

Inconvénient n°5 : La migration des données peut poser problème

La migration des données d’un logiciel traditionnel vers un logiciel SaaS, ou entre deux logiciels SaaS, peut poser de nombreux problèmes : compatibilité, apparence finale…

5 raisons pour lesquelles votre entreprise doit passer au SaaS en 2018 / 2019

Le SaaS vous fait gagner du temps : installation, mises à jour, maintenance…

Le SaaS vous fait gagner de l’argent : cout des licences, frais de fonctionnement…

Le SaaS est accessible partout, tout le temps : ordinateur, smartphone, en déplacement…

Le SaaS est flexible : facturation, interconnexion avec d’autres logiciels…

Le SaaS est évolutif : de nouvelles fonctionnalités régulièrement, de + en + d’acteurs…

Statistiques sur les logiciels SaaS en entreprise

Selon Gartner, 77% des entreprises prévoient d’augmenter leurs dépenses en SaaS sur les deux prochaines années ! Les entreprises utilisent en moyenne régulièrement 16 logiciels SaaS, en augmentation de 33% par rapport à l’année précédente (73% des entreprises pensent n’utiliser que des logiciels SaaS d’ici 2020). Selon Microsoft, 67% des employés utilisent leur propre matériel pour accéder à la fois à leurs données personnelles et à leurs données professionnelles, et 86% des utilisateurs de logiciels SaaS estiment qu’ils travaillent mieux qu’avec des logiciels traditionnels. 94% des responsables IT constatent des bénéfices depuis leur passage au SaaS. Enfin, selon Transparency Market Research, les éditeurs de logiciels SaaS devraient générer plus de 160 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuels d’ici 2020.

Comment fonctionne un logiciel SaaS / une application cloud ?

Un logiciel SaaS est installé sur un serveur distant (cloud computing), et non sur un ordinateur fixe. Il est donc accessible via un réseau (Internet), depuis n’importe quel endroit (travail, domicile, déplacement…), via différents terminaux (ordinateurs, smartphones, tablettes…) avec un identifiant et un mot de passe.

Ce fonctionnement à distance offre de nombreux avantages, comme la scalabilité (le logiciel s’adapte à vos besoins, à votre activité), le travail collaboratif (il favorise le partage de documents), des économies d’échelle (…) et aussi des inconvénients : recours à un prestataire externe, stockage des données dans les nuages…

Les différents types de fournisseurs

On distingue quatre types d’ASP (application service provider). Un ASP fonctionnel (ou spécialiste) fournit une seule application, par exemple un logiciel de paie. Un ASP vertical s’adresse à une cible spécifique de clients, par exemple un logiciel pour les commerçants. Un ASP entreprise propose une solution complète (par exemple marketing + CRM + vente…). Enfin un ASP local s’adresse quant à lui à des clients d’une zone géographique définie. « En France, 65 % des logiciels SaaS sont horizontaux », selon Louis Coppey de Point Nine Capital.

Comprendre le SaaS avec un schéma

Comparaison IaaS PaaS SaaS

Quels sont les modèles économiques du SaaS ?

Les éditeurs de solutions cloud privilégient en général le modèle de l’abonnement (subscription based) : le client paie chaque mois pour accéder au service à distance, ce qui confère une grande visibilité et simplifie la gestion comptable. Certains éditeurs proposent également une offre basée sur la consommation de crédit (credit based / pay as you go) : le client va acheter un pack de crédits, ce qui lui permet de payer à l’acte ou pour une période courte, sans engagement à long terme.

Beaucoup d’éditeurs proposent des versions freemium : le logiciel est mis à disposition gratuitement en version limitée (dans le temps et / ou dans les fonctionnalités), la version premium étant bien entendue complète et payante. Des versions d’essai try & buy sont également possibles : le logiciel est complet mais son utilisation est limitée dans le temps.

Prévisions et tendances du marché des SaaS en 2018 et 2019

Le marché du SaaS en France

Le cabinet EY et Syntec Numérique ont identifié quelques 358 éditeurs de logiciels en France l’année dernière, représentant un chiffre d’affaires total de 13,5 milliards d’euros, en croissance de 12%. La part du chiffre d’affaires généré par le SaaS ne cesse de progresser, et représente désormais 32% du total (contre 32% pour les licences et 37% pour la maintenance / support). 76% des éditeurs veulent privilégier l’abonnement à la licence à l’avenir. La durée moyenne d’un abonnement est de 1 an (29%), 2 ans (12%), 3 ans (32%), et plus de 3 ans (24%).

Le SaaS représente donc 32% du CA du secteur, mais « ce pourcentage est un peu plus faible chez les éditeurs de logiciels dédiés à l’industrie, estime Jean-Christophe Pernet, expert EY en charge de l’étude. Passer au SaaS est en effet plus compliqué pour eux à cause d’un volume de données à traiter très important, ce qui demande d’avoir énormément de bande passante pour le stockage. »

Signe de bonne santé du secteur du logiciel en France : plus de 8500 emplois ont été créé ces dernières années. Nous vous invitons à publier gratuitement vos offres d’emplois en informatique sur Emplois-Web.fr

Selon une étude IDC France (Le Cloud en France, 2017), le marché du SaaS en France pèse 1,9 milliards d’euros avec une part de marché de 15%, et connait une croissance annuelle de 16% : le SaaS devrait peser plus de 3,5 milliards d’euros en 2021 et représenter un quart du marché.

Les trois marchés les plus importants en valeur sont les applications marketing (250 M€), les applications financières (184 M€), et les logiciels de gestion des ressources humaines (130 M€). Le SaaS représente détient plus de 50% de part de marché sur les applications de partage de fichiers, les applications marketing, les réseaux sociaux d’entreprises, les logiciels de conférences, la gestion d’email, et les logiciels de gestion de contenu. Enfin, les trois plus gros acteurs sont Salesforce, Microsoft, et Cegid, mais il existe également de nombreuses startups d’édition de logiciels.

Le marché du SaaS dans le monde

Selon une étude de Synergy Research Group, le marché du SaaS a généré 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le monde au deuxième trimestre 2018, en croissance de 32%. Cependant le SaaS représente encore moins de 15% des dépenses totales de logiciels d’entreprises.

« Il y a une bataille fascinante pour le SaaS. Les fournisseurs de logiciels d’entreprise traditionnels se battent avec acharnement contre des concurrents comme Workday, Zendesk, ServiceNow et Dropbox », constate John Dinsdale, chef analyste chez Synergy Research Group.

Synergy Research estime que le chiffre d’affaires du marché mondial du SaaS devrait doubler d’ici trois ans : « Les fournisseurs traditionnels comme Microsoft, Oracle, SAP et IBM ont encore de très nombreux clients qui utilisent des logiciels installés sur site. Ils font tout leur possible pour les pousser à basculer vers une mode de souscription basé sur le SaaS ».

 

Croissance des services cloud dans le monde (Gartner, en Mds $)

2017

2018

2019

2020

2021

Cloud Business Process Services (BPaaS)

42.6

46.4

50.1

54.1

58.4

Cloud Application Infrastructure Services (PaaS)

11.9

15.0

18.6

22.7

27.3

Cloud Application Services (SaaS)

60.2

73.6

87.2

101.9

117.1

Cloud Management and Security Services

8.7

10.5

12.3

14.1

16.1

Cloud System Infrastructure Services (IaaS)

30.0

40.8

52.9

67.4

83.5

Marché total

153.5

186.4

221.1

260.2

302.5

Top des éditeurs SaaS

Classement des meilleurs logiciels SaaS

Selon G2 Crowd, les 20 logiciels SaaS d’entreprise les plus appréciés par leurs utilisateurs sont : Slack, Shopify, Google, Mailchimp, Salesforce, WordPress, SurveyMonkey, Adobe, Zoom, Hubspot, Paypal, Basecamp, SAP, DocuSign, Cisco, Asana, Microsoft, Tsheets, Canva, et TechSmith.

Les grands éditeurs SaaS en France

Voici une liste des plus grands éditeurs de logiciels français selon Truffle : Dassault Systèmes, Sopra Steria, Murex, Cegedim, Axway, Cegid, Linedata, ESI Group, GFI Informatique, Prodware, Avanquest, Esker … Consultez l’annuaire des startups édition de logiciels en France pour en découvrir plus / le post Medium de Point Nine Capital.

Les éditeurs de logiciels français

Les grands éditeurs SaaS dans le monde

Voici une liste des plus grands éditeurs de logiciels dans le monde : Salesforces, Microsoft, Google, Adobe, Amazon, Slack, Zendesk, Oracle, SAP, Cisco, DocuSign, Workday, Atlassian, Intuit …

Exemples de logiciels SaaS professionnels

Les applications SaaS sont de plus en plus nombreuses et couvrent tous les types d’entreprises, tous les secteurs d’activité, tous les métiers, et tous les besoins des professionnels ! En voici quelques exemples…

Les logiciels CRM en mode SaaS

Choisir un bon logiciel CRM en mode SaaS est primordial, car cet outil en ligne sera partagé par plusieurs salariés et par plusieurs métiers au sein d’une entreprise. Un logiciel de gestion de la relation client (GRC / customer relationship management en anglais) permet de gérer les contacts, les prospects, les clients, les opportunités, les ventes, les projets, la création et l’envoi de devis… Un logiciel CRM SaaS est à la fois commercial et marketing.

Les logiciels de gestion commerciale et ventes en mode SaaS

Les logiciels d’emailing en mode SaaS

Les logiciels de gestion des ressources humaines en mode SaaS

Les logiciels collaboratifs en mode SaaS

Découvrez plus de 10.000 logiciels SaaS pour les entreprises et les professionnels sur Logiciels.Pro ! TPE, PME, grands groupes, marketing, commercial, communication, CRM, ERP, SIRH (…) comparez les fonctionnalités et services de milliers d’applications métiers simplement et gratuitement !








Envoyer une réponse

Partagez un article

Regarde cet article : Définition SaaS : qu'est-ce que c'est ? Avantages, Inconvénients, Exemples - http://www.logiciels.pro/quel-logiciel/definition-saas-avantages-inconvenients-exemples/ publié par Logiciels.Pro (Comparateur Logiciels SaaS & Applications Cloud)